1441900156564

« Putain faut vraiment que je sorte ? J’avais la Wi-Fi. Sérieux j’ai tout entendu et ça ne donne pas envie. Non arrête de me tirer. Non STOP !!! [Traduit à partir des cris d’un nouveau-né] »

Au moment de ta naissance, l’aspect négatif, en dehors du fait que c’est déjà la merde, c’est qu’on ne te laisse pas le choix du  niveau de difficulté. T’es d’office en mode « Démerde-toi et puis c’est tout ». Ne pense même pas à ragequit, ça signifierait la fin de la partie et ce n’est pas la meilleure solution. Une fois la partie finie t’as aucun moyen de recommencer alors oublie cette option. Avec un peu de chance tu débutes avec un équipement convenable. D’autres ont la possibilité d’entrer un cheat code et peuvent surfer sur l’EXP des parents. Ce n’est pas le cas de tout le monde, en tout cas pas le mien. Chaque jour qui passe me rappel l'idiotie de vouloir toujours tout contrôler, comme si la vie pouvait être réduite à un ensemble de variables et de paramètres qu'on pourrait contrôler. Au moment où tu crois que tu vas voir enfin la lumière de sortie de la caverne de la Moria, t’es rattrapé par une horde de gobelins qui ressemblent étrangement à ton banquier, à l’huissier, à des factures.

Tu cherches le manuel d’utilisation pour voir si t’as pas merdé quelque part. Tu sais le bout de papier pour monter le meuble Ikea. Celui que tu ne regardes qu’une fois que tu t’es rendu compte que l’étagère ressemblait plus à une œuvre contemporaine qu’au dessin sur le carton. Tu connais ce moment où tu décides de ta tenue en ayant observé le ciel à la manière d’un mohican et prévu la pluie ou la chute de température de 3 degrés. Tu sais ce moment où tu étouffes parce que le matin il faisait froid mais trois heures plus tard t’as l’impression d’être dans un foutu hammam. Pour bien te dire que la vie se fout de ta gueule, tu vois cette personne en face de toi. Toujours bien coiffé, super bien sapé qui n’a pas froid en hiver et pas chaud en été. Alors que toi t’essaies de cacher ces foutues auréoles qui se sont dessinées aussi rapidement que la fuite d’un cerveau devant NRJ12. Tu te demandes toujours comment ils font. C'est quoi leur technique pour être H-24 au top comme ça. Ces gens sont des extraterreestres pour toi. Ce que tu ne sais pas c'est que leur vie est régi par un esemble de règles aussi contraignantes que chiantes mais ça on ne te le dit pas. Aucun tutoriel ne te prépare à la vie qui t'attend alors tu fais avec ce que tu as et tu espères que ça marchera avec un peu de chance.

Pas de secrets. T’es juste foutu d’office et tu dois te démerder comme ça. Tu te dis qu’en grandissant ça va changer. Que la roue tourne, sauf que t’as oublié qu’elle tourne tellement vite qu’e t'as l’impression d’être bloqué sur « Nique-toi » te concernant. C’est pas grave, ce n’est pas ce qui va te retirer ton envie de vivre, ta joie, ou ta bonne humeur. Ah oui on peut te dire aussi qu’avec la force, la volonté rien n’est impossible à qui sait s’y prendre. Tu me diras comment on fait quand t’as trouvé la soluce parce-que pour moi ça ne fonctionne pas. Tu cherches à faire un reboot de ta vie, un démarrage en mode sans échec, tu lances même un antivirus et un scan qui te disent tous la même chose, t'es foutu. Le problème c’est toi. Tu passes ta vie à regarder les autres vivre la leur. Bouge ton cul et lève-toi pour combattre l’injustice sociale de ce monde…. Attends je m’étouffe avec mes propres conneries. Non sérieusement. Il est clair qu’on n’arrive pas tous avec les mêmes avantages dans la vie. Ça n’empêche que s’en sortir est plus intéressant et plus gratifiant que quand tu es née avec un lingot d’or coincé dans le cul. Personne n’a dit que c’était facile. La vie est une bataille, une guerre à mener tout au long de son existence. Il suffit de bien se préparer. Essayer d'être plus malin et de rester qui tu es au fond de toi. Ne pas jouer un jeu ou porter un masque pour être celui que le monde veut que tu sois. Ne pas t'alièner pour correspondre à un archétype ssocialement acceptable ou politiquement correct. Tromper son monde pour parvenir à ses fins ou rester fidèle à soi-même et risquer de tout perdre ? Ah quoi bon ?

Le plus important c’est de garder la tête haute. Vivre une vie sans rien regretter et jeter les « Et si… » dans une caisse au fond du triangle des Bermudes accompagné des gens « parasites ». Ne vis pas ta vie pour les autres mais avant tout pour toi car c’est ta vie et peu importe ce qu’on te dira. On passe plus de temps à faire des concessions pour se faire accepter par les autres qu'à vivre sa vie selon notre propre volonté. On n’a qu’une seule vie et aucun continue. Il est surtout important de se souvenir pourquoi tu fais les choses et pour qui. Si c’est pour un autre que toi c’est que t'as toujours pas compris pourquoi ta vie ne te convenait pas. Il ne s’agit pas là d’être égoïste mais juste. Ce que je veux dire par là c’est que l’égoïsme dans les limites du respect des autres est une bonne chose. Laissons tomber cette hypocrisie malsaine qui rend insupportable nos relations qu’elles soient d’ordre professionnelles, sociales ou familialles. Le respect se mérite peu importe qui l’on a en face de soi. Ce n’est pas un combat que l’on gagne par la force mais par nos actions. Rester fidèle à ses principes et ne pas vivre dans la honte ou le regret. Il s'agit de ta vie avant tout. Fais tes choix en étant conscient de leurs conséquences si t'es capable de les assumer. Le regard des autres est un frein à son épanouissment personnel. Tu te brides dans ta manière de vivre et tu passes à côté de l'essentiel, ta vie. T'es pas Rémy sans famille et même lui savait apprécier les petites choses de la vie alors cesse de te demander pourquoi et réfléchis plutôt au comment. Tu en sortiras plus grand et plus heureux. Gambate Mugiwara et vise le One Piece. Suis tes rêves car les seuls limites que tu as dans la vie ce sont celles que tu t'imposes. Rien ne t'es impossible si tu y crois assez fort.

On finit avec Doja Cat et le titre  So High pour finir sur un bon ton. Le remix de SteLouse Flip qui envoie plus que l'original à mon sens.